Exploring-Loudest-Quietest-Cities-in-the-World-blog-post-DECIBEL

Les villes les plus bruyantes et les plus silencieuses du monde

📖5 min de lecture
Le silence est l'absence de son. Le silence est la présence du silence.
Par Robert Fripp

Vous êtes peut-être un moine le jour et un fêtard la nuit, mais quoi qu’il en soit, une chose est sûre : vous vivez sur la planète Terre. Pour l’instant du moins. (Regardons la vérité en face, M. Elon Musk !)
Espérons que le monde puisse servir à la fois le son et le silence. Pour trouver ce que votre cœur désire, il vous suffit de changer d’emplacement physique.

Dans la grande orchestration de la vie, les villes sont les notes vibrantes qui composent la symphonie du son. Des rues animées aux parcs sereins, chaque centre urbain a son caractère auditif unique.
Pour vous aider à trouver votre oasis de son, nous avons parcouru le monde et nous voulons maintenant partager avec vous le voyage qui a permis de découvrir les villes les plus bruyantes et les plus silencieuses du monde. Rejoignez-nous!

Faits essentiels sur City Sound etBruit

Échos de la musique dans les canyons urbains:Dans des villes animées comme New York, les grands bâtiments dans des endroits comme Times Square peuvent créer un effet unique où les sons de la musique des artistes de rue rebondissent sur les surfaces, ce qui rend la musique encore plus vivante et immersive.

Galeries Whispering de Zurich:Des villes suisses comme Zurich ont introduit des zones tranquilles dans le paysage urbain, offrant des espaces dédiés à la contemplation paisible au milieu de l'agitation urbaine. Ces zones sont comme des oasis secrètes de tranquillité au sein de l’énergie de la ville.

Exploring-Loudest-Quietest-Cities-in-the-World-blog-post-DECIBEL-zurich-swans

L'art du bruit invisible de Reykjavik:Reykjavik, la capitale de l'Islande, bénéficie d'un manque de feux de circulation, contribuant à son atmosphère calme. Cette absence de bruit visuel permet aux résidents et aux visiteurs de se concentrer sur la beauté de leur environnement sans les distractions habituelles.

Nature éphémère du rugissement de Wellington:Wellington, Nouvelle-Zélande, connaît le «rugissement de Wellington», un nom pour ses vents forts légendaires. Ces rafales peuvent être si puissantes qu’elles peuvent même soulever momentanément des personnes du sol, créant ainsi une interaction inhabituelle entre le vent et le paysage sonore de la ville.

Le Crescendo de la traversée de Tokyo:Dans les célèbres passages à niveau de Tokyo comme Shibuya Scramble, le bruit des personnes qui traversent la route peut parfois atteindre des niveaux comparables au rugissement d'une tronçonneuse, créant une expérience auditive urbaine unique et vibrante.

Découvrez nos solutions d'insonorisation ici

Exploring-Loudest-Quietest-Cities-in-the-World-blog-post-DECIBEL-tokyo-people-crosswalk-busy

Comment le bruit de la ville affecte notre cerveau

Les sons de la ville ont un impact profond sur le cerveau humain et les émotions. Le barrage constant de bruit, comme les klaxons, les sirènes et les bavardages, peut entraîner une augmentation du niveau de stress et même affecter le bien-être mental. Des recherches ont montré que l’exposition au bruit urbain chronique peut contribuer à une anxiété accrue et à une réduction des fonctions cognitives.

Par exemple, la symphonie d’alarmes de voitures et de travaux de construction à Times Square à New York, bien qu’emblématique, peut surstimuler le cerveau, ce qui peut entraîner de la fatigue et une diminution de la concentration. Bien que ces villes animées offrent des scènes culturelles et des expériences dynamiques, la tempête de bruit incessante souligne l’importance de rechercher des poches de calme au milieu du bruit urbain pour préserver le bien-être mental.

Exploring-Loudest-Quietest-Cities-in-the-World-blog-post-DECIBEL-new-york-street-shopping-old

D’autre part, l’absence apaisante de feux de circulation à Reykjavik, en Islande, crée un environnement serein qui permet au cerveau de se détendre et de traiter l’information plus efficacement. Dans ces villes tranquilles, l’harmonie entre l’activité humaine et les doux sons de la nature favorise un environnement où le rajeunissement mental s’épanouit, offrant un baume à l’âme moderne.

De plus, l’efficacité organisée des gares japonaises, comme celles de Tokyo, montre comment minimiser les annonces excessives peut offrir un répit mental, permettant aux navetteurs de se ressourcer au milieu de l’agitation urbaine.

Top 5 des villes les plus bruyantes

Les villes les plus bruyantes sont souvent caractérisées par leurs marchés animés, leurs scènes culturelles dynamiques et le chaos harmonieux qui découle de millions de vies qui se croisent.

#5 Mexico, Mexique | 80+ dB*

Les groupes de mariachis, les vendeurs de nourriture de rue et les bavardages animés des habitants créent une atmosphère festive et dynamique qui caractérise l’identité sonore de la ville de Mexico.
Le son du Mexique:Le son contagieux des annonces en plein essor d'un DJ «Sonidero» et de la vibrante musique de cumbia, combinés au rire des enfants jouant sur une place et à l'arôme de la nourriture de rue, capte l'esprit animé et communautaire de la ville de Mexico.

#4 New York, États-Unis | 80+ dB

La ville qui ne dort jamais se vante d’une symphonie de sirènes, de musiciens de rue et du cliquetis rythmé des rames de métro. Les rues animées et la vie nocturne animée contribuent à son profil sonore énergique.
Le son de New York:Les rythmes syncopés des tambours d'un musicien de métro résonnant dans les couloirs souterrains, fusionnant avec les voix des artistes de rue et le bourdonnement de fond constant de la vie urbaine, incarnent le paysage sonore diversifié et vibrant de New York.

#3 Mumbai, Inde | 85+ dB

Le rythme de la mégapole de Mumbai est composé de vendeurs de rue, de marchés animés et du bourdonnement constant des véhicules, formant un paysage sonore dynamique qui incarne la vitalité urbaine.
Le son de Mumbai:Le rythme de cliquetis distinct des trains locaux de Mumbai, ponctué par les "dabbawalas" enthousiastes appelant les directions et le bavardage animé des navetteurs, symbolise l'énergie implacable de la ville.

#2 Delhi, Inde | 85+ dB

À Delhi, les klaxons et les bazars animés contribuent à une cacophonie vibrante. L’effervescence des marchés et la circulation omniprésente créent une riche tapisserie de bruits urbains.
Le son de Delhi:Le chaos rythmique des klaxons, se mêlant aux appels des vendeurs du marché et à l'écho lointain des musiciens de rue traditionnels, résume le paysage auditif vibrant et multiforme de Delhi.

Exploring-Loudest-Quietest-Cities-in-the-World-blog-post-DECIBEL-delhi-car

#1Tokyo, Japon | 90+ dB

Connue pour son emblématique carrefour de Shibuya, l’effervescence de Tokyo est indéniable. Les bruits des trains, de la circulation et de la vie animée des rues se fondent dans une symphonie de dynamisme urbain.
Le son de TokyoLa mélodie du carillon d'un train au départ d'une gare japonaise, alliant efficacité et élégance, capture le mélange de modernité et de tradition de Tokyo.

En savoir plus sur l'histoire derrière la mesure dB ici

Top 5 des villes les plus calmes

Les villes tranquilles offrent souvent une retraite paisible loin de l’agitation urbaine, où la symphonie de la nature occupe le devant de la scène et où l’agitation de la vie s’apaise.

#5 Zurich, Suisse | Environ 35 dB

L’attachement de Zurich aux zones calmes et à l’urbanisme serein se traduit par un doux bourdonnement des tramways et le doux bruissement des arbres au bord du lac, contribuant à une atmosphère sonore paisible.

Le son de Zurich:Le doux bourdonnement des tramways glissant doucement le long des pistes se mêle au bruissement délicat des feuilles par la brise au bord du lac.

#4 Castellfollit, Espagne | Environ 30 dB

Le charme tranquille de Castellfollit contraste avec son cadre spectaculaire de falaise de basalte. L’environnement feutré contribue à son ambiance sereine.

Le son de Castellfollit:Le bruit lointain du chant des oiseaux qui résonne des falaises de basalte dramatiques forme un contraste harmonieux avec les environs feutrés.

#3 Wrangell, États-Unis | Environ 25 dB

Wrangell, situé en Alaska, offre la tranquillité au milieu d’une nature sauvage intacte et d’une beauté naturelle.

Le son de WrangellLe doux craquement des pas sur les sentiers sauvages intacts, accompagné de la ruée lointaine d'une rivière voisine, enveloppe Wrangell dans une couverture auditive de tranquillité.

#2 Reykjavik, Islande | Environ 25 dB

Le calme de cette ville sereine n’est rompu que par le murmure du vent. Le paysage sonore de Reykjavik se définit par sa tranquillité, avec un trafic minimal et un sentiment de calme qui prévaut.

Le son de Reykjavik:Au milieu des murmures apaisants du vent, le carillon occasionnel des cloches d'église lointaines résonne à travers le calme.

#1 Aurland, Norvège | Environ 20 dB

Aurland se distingue comme l’une des villes les plus calmes. Niché dans un fjord norvégien isolé, sa beauté naturelle s’accompagne d’un silence à couper le souffle.

Le son d'AurlandLe silence à couper le souffle du cadre isolé du fjord d'Aurland n'est ponctué que par le bruit occasionnel d'une cascade lointaine ou le bruissement délicat des feuilles.

Namaste, peuple norvégien ! Et pour les autres, nous avons de nombreuses solutions d’insonorisation.

Exploring-Loudest-Quietest-Cities-in-the-World-blog-post-DECIBEL-norway-water

ÉchosDe la connaissance

De l’énergie dynamique du carrefour de Shibuya à Tokyo aux murmures sereins des chutes d’eau d’Aurland, le paysage sonore de chaque ville raconte sa propre histoire. Que ce soit au milieu du grondement vibrant de la vie ou dans l’étreinte tranquille de la nature, ces villes nous rappellent que la symphonie sonore peut être à la fois passionnante et apaisante.

Alors, que vous trouviez du réconfort dans les ruelles feutrées de Zurich ou que vous dansiez au rythme des rues animées de Mumbai, n’oubliez pas que chaque décibel dresse le portrait de l’âme d’une ville. Embrassez la diversité des sons et célébrez la symphonie qu’est la vie.

* NOTELes niveaux de dB sont des approximations et peuvent varier considérablement selon l'emplacement dans la ville, l'heure de la journée et d'autres facteurs. Il est important de noter qu’il s’agit de valeurs approximatives qui peuvent varier en fonction de conditions spécifiques, d’emplacements et de l’évolution constante de la population.

Retour au blog
1 de 3